Actualités scolaires 2017-2018

Mises à jour réalisées par les enseignantes et les élèves

Menus cantine

Les menus de la cantine pour Mai et Juin.

 

Menu sem 22menu-sem-22.xlsx (11.41 Ko)Menu sem 21menu-sem-21.xlsx (11.45 Ko)Menu sem 20menu-sem-20.xlsx (11.42 Ko)Menu sem 19menu-sem-19.xlsx (11.43 Ko)Menu sem 18menu-sem-18.xlsx (11.46 Ko)

Loto de l'APE - Alicia

Samedi 17 novembre, à 20 h, à la salle polyvalente de Barzun

Un loto était organisé. Lors de ce loto il y avait 10 parties. Dans chaque partie, il y avait d’abord 1 quine puis la deuxième et le carton plein. Dès que l’on criait « quine » un lot nous était offert. Il y avait également une partie chinoise : au fur et à mesure  que l’on disait un numéro, si on l’avait sur le carton (du loto), on s’asseyait et le dernier debout gagnait un lot. Il y avait une partie enfant à l’entracte. On avait installé un bar ou nous pouvions prendre une boisson ou de la nourriture.

Cérémonie 11 Novembre - Ana

Le 11 novembre,

Le CMJ et l’école de Barzun ont célébré comme tous les ans cette cérémonie, ils ont lu les noms des personnes mortes pour la France , ils ont aussi lu des témoignages de Poilus, la chanson de PAUL EMILE ET HENRI, la Marseillaise et l’Hymne à la joie. Le but de cette cérémonie était de rendre hommage aux soldats et rappelé qu’ils ont sauvé la France car sans eux, on parlerait peut- être Allemand ou qui-sait … ?!

Cérémonie du 11 Novembre - Jules

La cérémonie du 11 novembre

 

J’ai aimé la cérémonie du 11 novembre car ce n’était pas une cérémonie comme les autres .D’abord nous avons chanté l’hymne à la joie puis la Marseillaise et, certains enfants ont lu des témoignages de soldats. Pour conclure, nous avons lu sur le monument aux morts les noms des soldats morts pour la France. Ensuite nous avons pris une collation.

Le cross du collège

Le vendredi 19 octobre il y avait le cross du collège. Il y a eu plusieurs courses : celle des CE2, CM1 et CM2 contrat puis compétition sur la même distance de 1200 mètres. Il y avait aussi les 6ème et 5ème filles sur une distance de 2400 mètres et les 6ème et 5ème garçons sur une distance de 2700 mètres. Ensuite, il y avait les 4ème et 3ème filles puis garçons, mais on est parti avant la fin.

Les trois premiers de la course compétition montaient sur le podium et recevaient une médaille. Quelqu'un de notre école a été premier.

Maxence.

Lulu et la Grande Guerre

                                                           Lettre de Charles à sa soeur Lulu, par LYA.

 

  Bonjour   Lulu

 

J’espère   que tu vas bien. Je suis bien arrivé dans le Nord -Est de la France. Tu me manques déjà , les combats ont commencé. Je suis légèrement  blessé,  je suis à l’hôpital mais ce n’est  pas très grave, je vais bientôt reprendre le combat. Ce n’est pas très confortable dans les tranchées et il y a des rats.

                                                                      

                                                                                Bisous         

                                                                                                                       Charles.

Lulu et La Grande Guerre

Lettre de Charles à sa soeur Lulu. Par Sarah

Charles est  arrivé  dans  la  Meuse et il écrit  à  Lulu . 

Chère  Lulu,

Tu sais, je suis arrive dans  la Meuse  et tu me manques déjà. Je suis blessé mais ce n’est  rien. Mon ami a une fracture.  Ce jour là,  j’étais  en  train  de  combattre  dans  les  tranchées.   Ici  on est  très  mal installés, même  pour  dormir. On  n’a  rien à manger et  à boire et  mes amis sont  les rats et les poux.

Bisou ma Lulu. 

Charles

Lettre de François Grouvel

Bonjour je vous écris pour vous dire que je vais très bien. Deux de mes camarades sont gravement blessés et ils risquent de mourir. Il y a beaucoup d’ obus qui explosent autour de nous et des gaz asphyxiants. Heureusement je ne me suis pas fait asphyxier. J’espère que je vais bientôt revenir. Je vous aime.

François Grouvel

La lettre de Maxence

Cher Emile, chère Lucie

Je vais bien pour l'instant, je ne suis ni blessé ni malade. Hier nous avons lancé des obus  puis nous avons attaqué les Allemands. Il n'y a pas eu beaucoup de morts de notre côté, par contre, il y en a eu beaucoup de leur côté. Dans les tranchées, il y a plein de petites bêtes comme les poux, les rats, les araignées...Pour dormir ce n'est pas confortable du tout et on entend  parfois des obus qui tombent. Un jour, en pleine nuit, les Allemands ont lancé des gaz asphyxiants et quelqu'un a crié qu'il fallait mettre nos masques à gaz mais je l'ai mis trop tard . Je commençais  à me sentir faible. Je suis allé voir les médecins et ils m’ont dit que je n’allais peut- être pas m’en sortir. Je vous aime fort .

 

François Gribel .

La lettre de Maëlie

Ma chère Sidonie,

Lundi 16 janvier. J’espère que tu vas bien et qu’Emile vas bien. Hier, nous avons avancé de 5 km. Nous avons fêté l’arrivée du fils de mon ami Nicolas. Un soldat Allemand m’a tiré dans la jambe gauche, je ne suis pas gravement blessé et essaie de combattre. Ce matin à 10 heures un obus a été lancé dans la première tranchée. Vous me manquez.

François Gribel, du 3ème R.I. 

La lettre par Jules

Mon cher Emile et ma chère Josette.

J’espère que vous allez bien, moi pas trop. Avec les rats et les araignées,  ce n’est pas le grand confort dans les tranchées. Emile, le jour ou tu recevras cette lettre, normalement, ce sera ton anniversaire donc : joyeux anniversaire ! Je suis blessé à la jambe et c’est pour ça que j’ai pris le temps de vous écrire. J’ai été accusé et condamné à mort pour m’être tiré dessus volontairement. Comme vous l’aurez compris, le jour où vous recevrez cette lettre, je serai mort. Je vous aime fort.

 

                                                                                                                                             François

Lettre de François par Cézanne

Cher Emile,

Il y a un mois un obus m’a blessé. Je suis allé à l’hôpital, j’y suis resté pendant deux semaines. C’est bon je suis sorti de l’hôpital, et quand je suis revenu, mes camarades avaient avancé de 13 km. Aussi, ils avaient changé d’équipement. Je trouve que notre deuxième équipement est beaucoup mieux.

 

J’espère revenir vite et vous revoir.

François

Lettre par Cameron

Chère famille,

Je vous  écris cette lettre  car la guerre est dure, il y a de camarades qui sont blessés. Le soir je n’arrive pas à dormir on entend des bruits de rats, il y a des obus qui tombent partout. Bref ! J’espère que tout va bien pour vous. Vous me manquez. Chaque soir, chaque minute, je pense à vous. Le soir, il y a des tirs et des camarades blessés, c’est affreux, mais c’est pour ça qu’on est à la guerre, pour sauver la France !

 

Réponse d’Emile

 

Cher papa,

J’ ai reçu ta lettre. Chez nous, tout va bien j espère que tu n’es pas blessé car tu me manques. Ca doit être terrifiant d’entendre des obus exploser, des tirs , mais j espère que tout va bien.

Emile

Lettre de François Gribel par Ana

Bonjour Emile et Claire,

Je n’ai pas pu vous parler car c’était compliqué avec la guerre de mouvement et après il a fallu creuser des tranchées sous l’ordre du commandant. Afin de pouvoir vous parler, j’ai dû traverser des kilomètres. Je ne peux pas trop vous dire de détails car j’aurais des ennuis, ce que je peux vous dire c’est que je vais bien, que je suis légèrement blessé. Je peux mourir à tout moment car tous les jours sont des menaces pour les poilus car je ne dors pas, je ne mange pas bien. Comparés aux allemands : eux au moins, ils ont plus de confort. Tout ce que je peux vous dire, c’est que les Allemands ne sont pas près de lâcher l’affaire…

Je vous aime, vous me manquez au revoir.

                             

                                                               François Gribel

                                                            Soldat de l’armé Française  1914

La fameuse lettre par Alicia

Aujourd'hui, Emile est heureux , il a reçu une lettre de son père François. Il rentre en courrant rejoindre sa mère et ils la lisent: "Ma chère Lucienne, mon cher Emile , je ne veux pas que vous vous inquiètiez, je vais bien. Je ne suis pas blessé, cepandant mon copain Jean-Paul est mort, mais je tiens le coup. Les conditions de vie sont pitoyables depuis le début. Nous avons creusé des tranchées sous l'ordre du commandant car l'hiver approche. Les rats et les poux nous envahissent, la boue, la vermine se trouvent partout, comme les obus et les gaz asphyxiants...Les Allemands ont plus de confort, comparé à nous : ils ont de la chance. Vous me manquez, j'aimerais tellement vous revoir. A bientot ma chère famille ."                                                                            

  François

                                                                                                                      Soldat de l'armée française

Emile part en sanglot vers sa chambre .Quant à Lucienne : elle est triste. Emile en a marre que son père soit à la guerre: il veut le revoir! Si seulement il pouvait le rejoindre ou même s'il y était avec lui !

La Grande Guerre

A l'occasion d'un travail autour de la Grande Guerre, nous avons lu en classe des albums de littérature de jeunesse. Les enfants ont produit des écrits autour de ces albums. Voici ici les lettres d'un père, engagé dans la guerre, à son fils... Imaginées par les élèves de CM.

Les bouchons d’amour.

Le jeudi 5 Juillet, Mme Françoise Nieva, secrétaire générale de l’association « Bouchons d’Amour » est venue à l’école pour nous parler du but de son association et pour récupérer les bouchons récoltés par les enfants tout au long de l’année. Nous avons posé des questions auxquelles Françoise a répondu.

 

1°) Qui a créé l’association « Bouchons d’amour » et en quelle année ?

L’association est parrainée par l’humoriste Jean-Marie Bigard qui l’a créée en 2001.

 

2°) A qui vendez-vous les bouchons ?

Les bouchons sont vendus à l’entreprise CABKA, en Belgique.

 

3°) Que vont devenir les bouchons ?

Ils vont être transformés en palettes plastique, comme celles qui sont utilisées dans les commerces pour transporter les bouteilles de lait, de soda, d’eau… L’usine prend au minimum 8 tonnes de bouchons, ce qui équivaut à 4 millions de bouchons. Il faut environ 18 mois à l’antenne paloise de « Bouchons d’amour » pour récolter 8 tonnes !

 

4°) Quel est le prix d’une tonne de bouchons ?

Une tonne est achetée 300 euros par tonne. Les frais de transports sont à la charge de l’usine.

Bouchons d amour 2

5°) Que faites-vous avec cet argent ?

On aide les personnes handicapées à acheter des fauteuils, à aménager des logements, des voitures… On aide aussi à l’achat de matériel destiné à l’Handisport (sport pour les personnes handicapées)

 

6°) Comment choisissez-vous les personnes à aider ?

Les personnes en font la demande qui est étudiée par les travailleurs sociaux. S’ils constatent que les personnes n’ont pas les moyens de financer  un fauteuil ou le matériel dont ils ont besoin, alors ils sont aidés.

 

7°) Financez-vous du matériel dans d’autres pays que la France ?

Il arrive qu’on envoie des appareillages (fauteuils ou autres) pour des pays défavorisés, par exemple, du matériel qu’on n’utilise plus chez nous, mais c’est assez rare.

 

8°) Y a-t-il beaucoup d’écoles qui participent au projet ?

Il y en a beaucoup sur la ville de Pau et ses alentours.

 

Bouchons d amour

La fête de l’école.

Le dimanche 1er juillet nous avons fêté la fête de l’école. Nous avons commencé par une pièce de théâtre : « le problème de mathématique ». Puis nous avons fait une autre pièce : « la photo de            l’équipe de foot » . Les petits ont dansé la danse des  enfants  danseurs  et après ça a été le tour des grands. Puis, il y a eu la kermesse  de l’école. Magali a commencé à expliquer les consignes des jeux ; tous les enfants ont joué et même les adultes. A la fin, il y a eu des piñatas pour les grands et les petits ! Nous avons beaucoup aimé cette journée !

 

 

Sans titre 10

 

Sans titre 11

 

Sans titre 12

 

Sans titre 13

Philippe Charlot à la bibliothèque

Le vendredi 25 mai,  à la bibliothèque de Barzun , un auteur de bandes dessinées  qui s’appelle Philipe Charlot nous a expliqué ce que c’est une histoire en BD . Il nous a montré des BD sur son grand écran : on les regardait et on expliquait l’histoire dessinée qui était sous nos yeux. Il a  choisi trois personnes pour jouer une scène de « Game Over », une série de BD  pour laquelle il écrit parfois.

 

Sans titre 4

 

Sans titre 7

Sans titre 8

 

Sans titre 9

 

 

 

 

LES ABEILLES.

20180604 142609

 

Damien Lacoue qui est resté 6 mois à l'école pour remplacer Magalie Zuccarello, était aussi apiculteur. Il nous a fait un exposé sur les abeilles

1°) L'abeille.

L'espèce d'abeilles la plus connue est l'Apis Mellifera, c'est-à-dire l'abeille à miel.
La reine est la seule abeille qui pond des œufs dans la ruche : elle est très importante pour l'ensemble de la ruche. C'est elle qui donne naissance à toutes les ouvrières et tous les faux-bourdons de la ruche.
Les abeilles qui récoltent le nectar (butineuses) ont des corbeilles à pollen accrochées aux pattes arrières qui leur permettent de stocker le pollen récolté. Les abeilles se reproduisent (seulement la reine)avec des faux-bourdons qui vivent de Mai à Septembre. Les faux-bourdons ne servent qu'à la reproduction des abeilles. Les reines ne sont pas immortelles : elles sont rejetées des ruches par les autres abeilles au bout de 5 ans environ, lorsqu'elles ne pondent plus assez d'oeufs. Les abeilles choisissent cinq larves pour qu'elles deviennent des reines. Elles sont alors nourries de gelée royale qui leur permet d’ être plus grosses et plus grandes que les autres à leur éclosion. Elles sont reines et s'affrontent. La meilleure d'entre elles sera reine de la ruche. Les autres larves sont nourries de gelée royale puis d'une bouillie composée de pollen et de nectar. Au bout de vingt et un jours, les abeilles sortent de leur alvéole. Au dixième jour, les abeilles deviennent des bâtisseuses et elles construisent les alvéoles. Ensuite, dix jours après elles deviennent magasinières : elles récupèrent le nectar apporté par les butineuses puis, les ventileuses le déshydratent et elles en font du miel. La vie des abeilles s'achève en devenant gardiennes de la ruche.

2°) L'alimentation des abeilles.

Les butineuses vont chercher sur des fleurs à proximité le pollen et le nectar et les ramènent à la ruche. Le pollen est indispensable à leur nourriture, le nectar est transformé en miel. Sur leur corps, les abeilles ont de gros poils qui leur permettent de ramasser le pollen sur les fleurs, ainsi que des peignes et des brosses sur ses pattes et les corbeilles à pollen.

 

3°) La fabrication du miel.

D'abord, les abeilles récoltent le nectar avec sa langue. Elles le stockent dans son jabot pendant le transport jusqu'à la ruche. Elles le malaxent et le nectar est échangé d'abeille en abeille. C'est ainsi qu'il devient du miel. Le miel est ensuite stocké au fond des alvéoles pour servir de nourriture aux abeilles pendant la saison froide. Les alvéoles sont fermées avec un opercule de cire afin de se conserver pendant plusieurs mois.


Durant son exposé, Damien nous a montré une de ses ruches vides, ainsi que des abeilles, qu'il avait mis dans une « ruche de laboratoire »,avec une vitre pour qu'on puisse les observer. On a pu voir qu'elles étaient agitées, parce qu'on les avait dérangées et qu'on les empêchait de sortir pour aller butiner. Elles n'arrêtaient pas de ventiler pour maintenir la température de leur ruche à 37 degrés et ça faisait beaucoup de bruit. On a pu observer des alvéoles recouvertes de cire, ainsi que des faux-bourdons. En revanche, il n'y avait pas de reine.

 

20180604 142648

 

20180604 142801