Actualités scolaires 2017-2018

Mises à jour réalisées par les enseignantes et les élèves

Les enfants danseurs.

On est allé au théâtre Saragosse à Pau, pour danser. On est arrivé avec la classe de Damien ; en tout on était 8 classes et les CE-CM, on était les derniers à danser. Les autres classes ne nous ont pas laissé un souvenir extraordinaire. La classe de Damien a très bien dansé. Deux enseignantes nous ont félicités .Nous avons ressentis de la joie sur la scène, surtout sur notre danse magnifique. Nous sommes revenus en classe  et  la  maîtresse nous a félicités pour notre danse.                                                                                  

Nous avons interpréter une danse qui parle de la ségrégation raciale aux Etats-Unis. On a participé à un concours de littérature, le concours des Incorruptibles. Dans ce concours, on a lu un livre, Nina, qui parlait des Blancs et des Noirs et de la musique jazz. On a ensuite lu d'autres livres sur ce thème, dont Martin Luther King et Rosa Parks ensemble pour l'égalité. On a donc choisi ce thème pour notre danse. Nous avons intitulé notre danse « Rosa Parks : elle s’est tenue debout en restant assise ».

Les enfants danseurs

Cette année encore, les enfants de l'école ont participé au projet "Enfants danseurs", projet académique où plusieurs écoles se rencontrent dans une salle se spectacle pour donner à voir une chorégraphie de danse contemporaine élaborée en classe. Les grands ont écrit un article sur cette journée, au cours de laquelle ils ont été très fiers de leur prestation, comme ils ne le cachent pas!

Jeudi 22 MARS – Station d’épuration.

Jeudi 22 Mars, nous sommes allés à la station d’épuration de Nousty, parce que nous avons travaillé en classe sur le cycle de l’eau et sur le traitement des eaux usées. Quatre personnes étaient là pour nous accueillir et nous faire visiter les lieux: Mr Hubert lassègues, Président du SMEAVO, Déborah Sanchez, directrice du SMEAVO, Arnaud Brière et Jonathan Flous, de la SATEG. Ils nous ont fait visiter la station en commençant par le poste de relevage : les pompes propulsent l’eau brute jusqu’au pré-traitement. Ce pré-traitement est réalisé par deux tamis rotatifs, qui tournent en filtrant les saletés (déchets solides, graisse, sable). Une brosse nettoie les filtres pour éviter que ça ne se bouche. Les déchets récupérés dans le filtre sont compressés et envoyés dans une poubelle (le sac poubelle est changé chaque jour). Les eaux sont ensuite envoyées dans le bassin d’aération, un bassin de "boues", dans lequel on ajoute à l'eau de l’oxygène et des bactéries, qui mangent la pollution. L’eau arrive ensuite dans un dernier bassin dans lequel une membrane va filtrer et séparer l’eau des boues. L’eau limpide est alors envoyée dans l’Ousse. Les boues sont envoyées dans le local de traitement des boues : on ajoute du polymère dans l’eau. Ce produit chimique sépare les boues de l’eau restante : l’eau qui sort repart au poste de relevage ; les boues sont stockées dans une benne et envoyées à Pontacq au centre de compostage. Elles deviennent du compost pour être épandues dans les champs.

On a été surpris d’apprendre que ce sont des bactéries qui participent au nettoyage de l’eau. On a été étonnés par l’histoire des scaphandriers : ce sont des hommes qui plongent dans le bassin d’aération pour réparer les pannes. Dans ces boues, ils ne voient rien et respirent grâce à un tuyau tenu en surface. On a appris qu’il ne faut surtout pas mélanger les eaux pluviales aux eaux usées parce qu’elles ne sont pas polluées et donc, quand ces eaux arrivent à la station, les bactéries n’ont pas assez de nourriture (puisqu’elles se nourrissent de la pollution) et elles risquent de mourir, et donc, la station fonctionne moins bien. Les personnes de la station nous ont répété qu’il ne faut surtout pas mettre les lingettes dans les toilettes car ça leur pose de nombreux problèmes à la station : ça bouche les filtres et les canalisations. En effet, les lingettes ne se dégradent pas. On a vu aussi la douche oculaire : c’est une petite douchette pour rincer les yeux si on a reçu des produits chimiques. L’eau usée qui arrive à la station de Nousty y reste deux jours et demi avant d’être rejetée dans l’Ousse.

Station d epuration 9 Le sac qui récupère les déchets solides.

 Station d epuration 10       Le poste de relevage

  Station d epuration 8   Le tamis rotatif

 

Station d epuration

 

 

Station d epuration 7 Le bassin de boues, bassin d'aération.

Station d epuration 5 1 Devant le tamis rotatif

Station d epuration 4 Le bassin avec les membranes

Station d epuration 3Devant le poste de relevage

Les sacs en tissu.

Pour faire un sac en tissu, il  faut un tee-shirt. On fait des nœuds  en bas  et on coupe les manches. On  a  fait de la peinture et on a écrit  des mots, par exemple :" la télé c’est  fini!"

Shaïna                                                                                                               

Le papier recyclé.

Béatrice, la dame de Sévignacq est venue et on a fait  un jeu avec la maîtresse . Il y avait du pétrole ,une fleur de coton , et cætera. On a trempé des petits  bouts de papier, ensuite on a trempé le tamis et on l'a ressorti. Puis, on a posé du journal sur la table, on a retourné le tamis dessus et on l'a enlevé.

Sarah

Les jours sans écrans.

Avec l’école de Barzun et d’autres écoles, on a fait les "six jours sans écrans" on ne devait pas regarder la télévision et ne pas jouer à la console. Ca a commencé le 27 janvier jusqu’au 30 janvier. Pour la plupart, ça a été facile; pour d’ autres c'était dur et ils ont craqué le dernier jour. Certains ont joué dehors au foot ou on pouvait faire un jeu de société en famille. Le week-end on pouvait faire notre sport comme le ski. On devait aussi faire une œuvre d’art.

Matéo

Le papier recyclé.

Avec Béatrice on a fait du papier recyclé. On a fait un jeu avec plusieurs matières comme le fer : on a vu qu'on peut en faire des voitures majorettes. On a vu aussi du pétrole dont on peut faire de l’huile de voiture et de l’essence. Béatrice a fait tremper du papier dans un bac d'eau. Puis, elle l'a mixé et on a fait des feuilles de papier recyclé.

Matéo

Les journées sans écrans.

Pour  les six journées sans écrans ça a été très difficile parce que je suis très attachée à l’écran. Je vais de plus en plus sur  l’ordinateur  mais le matin je n’y vais plus avant d’ aller à l’école.  Après l’école je vais sur l’ordinateur. Pendant les six jours sans écran j’ai réussi à avoir 20 points.

Naëlle

Le défi des écrans

Pendant les 6 jours sans écrans, j’ai eu 20/20. J’ai trouvé ça assez  facile sauf dans le bus du ski : j’ai  dû me cacher les yeux mais je n’ai pas regardé la télé! J’ai beaucoup joué aux jeux de société, au babyfoot et aux légos. J’ai trouvé ça très efficace et je pense qu’il faudrait réduire notre consommation d’écrans  parce qu’on pourrait être plus concentré à l’école et on pourrait faire des jeux en famille.     

Maxence                        

Le Carnaval de l’école

 Jeudi 1 février, on a fait carnaval de 13h00 à 15h30. Tout  le monde était déguisé. J’ai bien aimé tous les déguisements, beaucoup étaient déguisés en clown.  On est allé faire le tour du village. Pour le goûter, on a eu des biscuits et des boissons. Puis, on est reparti en classe. Cette année il a neigé. Trop bien !

Maïa

Les jours sans écran.

J’ai réussi, pour les jours sans écrans même si c'était dur mais j’ai résisté! A la place, j’ai regardé ma chienne jouer avec une croquette. J’ai aussi essayé de mettre mon chat dans  un berceau  à poupon mais elle partait immédiatement! J’ai joué avec Naëlle aux dames, j’ai gagné puis contre mon père: il a gagné! Ça a été utile parce-que  quand on part à l’école en ayant regardé la télé, on n'est pas concentré et on s’ ennuie. Maintenant,  je la regarde moins... J’ai eu 20/20 à ce défi. C’était super !

Maia

Carnaval

Jeudi 8 février  nous avons  fait   le  carnaval de l'école. Nous   avons   tourné  dans  le village  pour  récolter   des  bonbons,  des  biscuits  et même  de  la  farine  et  du  lait  pour  faire  des  gâteaux .  Nous  nous  sommes  bien   amusés.

Maëlie

Les jours sans écrans.v

J’ai aimé les  jours sans écrans parce que j’ai joué à de nouveaux jeux. J’ai trouvé que c’était utile parce que ma sœur regardait un peu la télé. Le samedi je suis allée faire du hand et l’après midi je suis allée faire de l'équitation. Le lundi, j’ai bien aimé aller voir ma grand-mère.

Lya

Le papier recyclé.

Jeudi 1er Février,  Béatrice  nous a  appris à faire du papier recyclé. Il faut déchiqueter le papier en petits bouts après, on l’a mis  dans  l’eau. On l’a mixé et on a mis de la peinture. Après, on a pris le tamis, on l’a trempé dans l’eau. Puis  on a posé les bouts de papier  sur un journal. Après on l’a enlevé  doucement et on l’a  laissé sécher pendant plusieurs  jours.

Lya

Papier recyclé.

Avec Béatrice, la dame de Sévignacq, on a fait deux groupes: le premier groupe a mis dans un bol du papier avec de l’eau. Après, on a mixé les deux et en a mis un tamis à l’intérieur. On l’a ressorti , on a mis du journal et on a tapoté avec des éponges. On a laissé sécher. On a fait ça chacun son tour. L’autre groupe a fait un jeu pendant ce temps, puis on a échangé.

Louise

Jours sans écrans.

Du jeudi 25 janvier au mardi 30 janvier j’ai fait un défi sans écran: j’ai eu un petit cahier pour écrire chaque jour ce que je faisais, et ce n’était pas très dur. A la place de regarder la télé, j’ai fait un puzzle 3D, j’ai presque réussi le défi parce que je n’ai regardé la télé que dans le bus.

 

Louise

Les sacs en tissus

Au début du mois de février, l’école de Barzun a voulu faire des sacs en tissus à l’aide de tee-shirts, peinture ou feutre et ciseaux. Nous avons coupé les manches et le col puis nous avons fait des franges en bas du tee-shirt puis des nœuds. Nous avons pu écrire une phrase sur le tee-shirt. Nous avons voulu le faire pour ne plus polluer la planète car nous trouvons qu’elle est trop polluée.

 

Jules

 

Carnaval de l’école

Jeudi 1 Février l’école de Barzun a organisé un carnaval. Le cortège est allé dans les rues de Barzun. Nous avons sonné chez les gens et demandé des bonbons, gâteaux ….Une fois revenus à l’école, nous avons goûté avec les friandises que les personnes du village nous ont données.                       

 

Jules

Les journées sans écrans

La semaine sans écrans a été une réussite pour moi, j’ai adoré le faire et j’ai découvert comment m’occuper en ne regardant pas les écrans comme : jouer en famille, jouer avec mon chien, jouer à ma trottinette. J’aurais aimé que ça continue un peu plus longtemps pour voir si j’aurais pu tenir ou pas. Je me suis très bien amusé sans les écrans.

 

Jules

Le papier recyclé

Avec Béatrice, on a appris comment recycler les feuilles de papier en leur donnant une couleur de notre choix. On devait mettre du papier dans de l’eau et le laissait tremper un bon moment puis, on a mixé. On a pris un cadre et on l'a trempé en le secouant, on a pris un journal et nous avons posé le cadre dessus. Ensuite, on a tapoté avec des éponges et enfin, on a laissé sécher. On a aussi fait un jeu avec des matières premières comme le bois, la laine vierge, les matériaux comme le plastique, le fil de laine, les plaques de fer, les matières valorisées comme une voiture en fer, des barquettes d’aluminium.

×