Les bouchons d’amour.

Le jeudi 5 Juillet, Mme Françoise Nieva, secrétaire générale de l’association « Bouchons d’Amour » est venue à l’école pour nous parler du but de son association et pour récupérer les bouchons récoltés par les enfants tout au long de l’année. Nous avons posé des questions auxquelles Françoise a répondu.

 

1°) Qui a créé l’association « Bouchons d’amour » et en quelle année ?

L’association est parrainée par l’humoriste Jean-Marie Bigard qui l’a créée en 2001.

 

2°) A qui vendez-vous les bouchons ?

Les bouchons sont vendus à l’entreprise CABKA, en Belgique.

 

3°) Que vont devenir les bouchons ?

Ils vont être transformés en palettes plastique, comme celles qui sont utilisées dans les commerces pour transporter les bouteilles de lait, de soda, d’eau… L’usine prend au minimum 8 tonnes de bouchons, ce qui équivaut à 4 millions de bouchons. Il faut environ 18 mois à l’antenne paloise de « Bouchons d’amour » pour récolter 8 tonnes !

 

4°) Quel est le prix d’une tonne de bouchons ?

Une tonne est achetée 300 euros par tonne. Les frais de transports sont à la charge de l’usine.

Bouchons d amour 2

5°) Que faites-vous avec cet argent ?

On aide les personnes handicapées à acheter des fauteuils, à aménager des logements, des voitures… On aide aussi à l’achat de matériel destiné à l’Handisport (sport pour les personnes handicapées)

 

6°) Comment choisissez-vous les personnes à aider ?

Les personnes en font la demande qui est étudiée par les travailleurs sociaux. S’ils constatent que les personnes n’ont pas les moyens de financer  un fauteuil ou le matériel dont ils ont besoin, alors ils sont aidés.

 

7°) Financez-vous du matériel dans d’autres pays que la France ?

Il arrive qu’on envoie des appareillages (fauteuils ou autres) pour des pays défavorisés, par exemple, du matériel qu’on n’utilise plus chez nous, mais c’est assez rare.

 

8°) Y a-t-il beaucoup d’écoles qui participent au projet ?

Il y en a beaucoup sur la ville de Pau et ses alentours.

 

Bouchons d amour

×